L’A.D. PEP 2B

PEP 2B : la solidarité corse en action

Affiliée à la Fédération Générale des PEP reconnue d’utilité publique, lAssociation Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public de la Haute-Corse (A.D. PEP 2B) gère dans la Corse entière des établissements et services relevant du secteur médico-social, éducatif et de loisirs avec les agréments « jeunesse et sport » et « langue et culture corses » (LCC) puis du domaine de la formation.

Les PEP 2B œuvrent, en complémentarité de l’école publique, contre toute forme d’exclusion dans la tradition et la pratique active de ses valeurs fondatrices de solidarité, d’équité et de laïcité.

Association loi 1901 fondant son action comme entreprise de l’économie sociale et solidaire  (ESS) sur la promotion d’une société inclusive à l’égard des publics les plus fragiles, l’ADPEP 2B poursuit depuis 1974 ses missions d’opérateur de politiques publiques dans la sphère de l’inadaptation sociale, scolaire ou du handicap, au service des enfants, adolescents et de leur famille ainsi que des jeunes adultes.carte-corse-maillage-ets

Les objectifs de l’ADPEP 2B

Nos missions sont axées sur la construction d’une société juste et équilibrée et visent à accompagner la jeunesse en difficulté vers l’accession au statut de citoyen, inspirées d’une philosophie universelle humaniste pour la réussite du  « vivre ensemble ».

L’esprit militant qui sous-tend notre volonté de promouvoir les valeurs de citoyenneté et d’ouverture au monde et « à l’autre » s’attache aux atouts précieux de notre patrimoine insulaire que sont la langue et la culture corses. Elles représentent de véritables vecteurs d’enracinement affiliatif et social, de formidables outils d’enrichissement intellectuel et de transmission de valeurs humanistes.

C’est ainsi que dans une perspective d’essaimage régional les PEP 2B déploient leur rayon d’action à travers toute la Corse. Cette  logique de maillage du territoire apparaît comme une véritable nécessité en raison de la géomorphologie de notre île, laissant des bassins de population souvent carencés en structures adaptées.

D’autre part, pouvoir répondre de la façon la plus performante possible aux problématiques et besoins spécifiques de nos publics, en constante mutation, nécessite des facultés d’adaptation accessibles par la voie de la professionnalisation. Ainsi avec son organisme agréé PEP2B Formation, les PEP de Haute-Corse ont pour but d’adapter leur démarche à la réalité du tissu local, par la prise en compte des difficultés particulières liées à l’éloignement et à l’insularité et de leur impact sur le surcoût que cela représente pour les établissements, en matière de transport et d’hébergement. En effet ces deux derniers aspects se révèlent souvent supérieurs aux frais pédagogiques proprement dits de chaque formation.

 

La philosophie PEP

Les Pupilles de l’Enseignement Public sont un mouvement laïque. Partie intégrante du mouvement associatif, il est profondément attaché au progrès social, aux valeurs républicaines et à la liberté absolue de conscience. Il conçoit la laïcité comme un facteur de paix et comme le fondement d’une organisation de la société qui assure les libertés individuelles et collectives, dans l’esprit d’une tolérance mutuelle. Il met en garde contre la commodité et le danger d’une tolérance qui au nom du droit à la différence risquerait d’aboutir à la différence des droits.

La solidarité est le principe fondamental des PEP. Elle concerne les enfants, les jeunes et le cas échéant les adultes tout particulièrement ceux victimes de la pauvreté et de l’exclusion sociale ou handicapés. Laïcité, justice et solidarité sont indissociables.

Les PEP, mouvement d’esprit humaniste, rejettent toute forme de ségrégation, et revendiquent comme une obligation universelle la reconnaissance du droit des enfants dans le cadre plus général des droits de l’homme.

Notre éthique fonde notre conception du monde à construire car, au-delà des aides individuelles, nous voulons promouvoir une société plus solidaire, plus responsable et participons aux actions qui y concourent. 

Les missions éducatives et sociales du mouvement PEP

  1. Eduquer au civisme et à la responsabilité. C’est une exigence majeure de notre temps. Le civisme implique le respect de l’autre, des cultures et des choix, sans jamais que ce respect signifie l’acceptation des idées ou des engagements, dès lors que ceux-ci risqueraient de porter atteinte aux valeurs républicaines.
  2. Former à travers les enfants et les adultes des Hommes responsables, des travailleurs conscients de leurs droits et de leurs devoirs, des citoyens avisés et solidaires. Mouvement d’éducation, les PEP nourrissent la plus haute ambition pour les jeunes, qui devront être capables de maîtriser leur vie au sein des sociétés du XXIè siècle.
  3. Promouvoir une conception globale de l’éducation qui s’appuie sur l’unicité de l’individu, qui intègre en permanence l’éducation à la solidarité et assure l’émancipation individuelle de tous.
  4. Aider à insérer dans la société par l’éducation et tous les moyens y concourant tous les jeunes voire les adultes en difficulté. Dans ce but, et tout en tenant compte des spécificités de chacun, il convient de rechercher en permanence la meilleure intégration éducative possible qui conditionne la réussite de l’insertion sociale.
  5. Affirmer, vivre et réaliser en toute indépendance, la complémentarité des PEP et du service public et laïque d’éducation et de formation. Cette complémentarité historique exige des liaisons et des coordinations étroites avec l’administration de l’Education Nationale, mais aussi, avec les parents, les élus, les autres mouvements laïques et plus généralement les services publics.
  6.   Veiller à tous les niveaux du mouvement PEP à la prédominance des administrateurs, responsables politiques de l’association. Ils sont les maîtres d’œuvre des actions, ils les préparent, les décident et en contrôlent l’exécution avec vigilance.
  7. Associer les personnels de l’Education nationale à l’élaboration et à la conduite des projets PEP et rechercher l’implication des adhérents, des parents, des jeunes, des salariés PEP et de tout autre citoyen attaché aux valeurs laïques appelés à exprimer clairement leurs désirs, afin de permettre au mouvement PEP d’atteindre ses objectifs.
  8. Rechercher dans toute action la qualité en évaluant et en mesurant les résultats. Cette évaluation constitue une garantie de sérieux, de qualité et de crédibilité à l’égard des enseignants et des parents dont nous voulons faire des partenaires actifs et engagés.
  9. Inscrire nos actions et notre engagement social dans une démarche européenne sans aucun renoncement à notre éthique. La construction de l’Europe communautaire et au-delà, d’une Europe beaucoup plus large, oblige à penser l’avenir en dépassant le seul cadre national.